Rechercher
  • Véronique Vermeeren

Interview de Pauline Fusini, architecte d'intérieur

Aimer, c'est partager ! Et en ce mois de juin, je vous propose de découvrir mon coup de coeur pour Pauline Fusini, architecte d'intérieur et fondatrice de Habiter au Naturel.

C'est en faisant des recherches sur les matériaux écologiques et naturels que j'ai découvert Pauline. Je me suis abonnée à son compte Instagram et nous avons commencé à apprécier notre travail mutuel. Nous avions prévu de nous rencontrer au mois de mars mais le Covid en a décidé autrement et il y a quelques semaines, j'ai été lui rendre visite dans la région de Liège. C'est là que vit Pauline, dans une maison qu'elle rénove de ses mains avec des matériaux économiques et locaux ! J'ai craqué pour les murs de son séjour recouverts d'argile, une matière à l'aspect velours et au rendu ultra cosy.  

Découvrez l'univers de Pauline...


Peux-tu te décrire en quelques lignes ?


Je m’appelle Pauline, j’ai 24 ans. Je vis à Liège avec Julien, mon compagnon, dans une maison que nous rénovons ensemble depuis 2 ans. Sensible depuis toujours aux environnements dans lesquels je vis, j'aime observer et toucher les choses pour les comprendre. Ma passion pour l'histoire des objets et des lieux me guide dans une recherche constante d’authenticité. Et ma curiosité (un poil trop) débordante est canalisée en ce moment dans l’expérimentation de nouvelles matières.

Quel est ton parcours ?


J'ai grandi à Faimes, une commune hesbignonne en Province de Liège, dans une maison que mes parents ont construite en famille dans les années 90. Après des études secondaires artistiques et littéraires à Waremme, j'ai posé mes cartons à Liège pour y étudier l'architecture d'intérieur à l'Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc. Cette orientation professionnelle était une évidence pour moi ; elle conjuguait art et sciences humaines, culture et analyse, expression artistique et architecture à échelle humaine. J’ai complété mon bachelier par un master orienté vers le patrimoine bâti ; comment intervenir de façon contemporaine dans un lieu existant sans le dénaturer. Mon travail de fin d’études portait sur le réemploi de matériaux en tant que moyen pour développer une architecture d’intérieur plus durable.

En sortant de Saint-Luc, j’ai pris un an pour assouvir ma soif d’expériences concrètes, de voyages et de rencontres inspirantes avant d’intégrer un bureau d’architecture (comme je l’imaginais à l’époque !). J’ai donc enchaîné sur de courtes périodes chantiers participatifs, conférences et formations avec, en toile de fond, la rénovation de la maison dans laquelle je venais d’emménager avec Julien. Cette période très riche en apprentissages s’est clôturée en apothéose avec un bénévolat dans le sud de l’Inde. Avec de la terre et du bambou, j’ai participé à la construction d’une école alternative nichée dans les forêts tribales du Kerala. Au retour de ce voyage, l’envie d’intégrer un bureau d’architecture « traditionnel » m’avait quittée ! Cet été-là, j’ai commencé à travailler à mi-temps dans l’écocentre de l’ASBL liégeoise « La Cité s’invente » et à me former à la création d’entreprise avec CréaPME. Et d’une façon aussi inattendue qu’évidente, « Habiter au naturel » est née en septembre 2019 !

Parle-nous de tes activités ?


Je partage actuellement ma vie professionnelle entre l’écocentre et Habiter au naturel, mon activité complémentaire. Ces deux axes ont en commun la volonté d’agir pour la Transition écologique, de créer du lien entre les personnes pour construire un monde plus harmonieux.


Avec Habiter au naturel, j’ai le bonheur d’exercer le métier d’architecte d’intérieur avec tout le sens que je lui donne. J’aide mes clients à vivre dans une habitation cohérente avec leurs valeurs, en utilisant raisonnablement les ressources à notre disposition, dans un souci constant de collaboration harmonieuse avec ce et ceux qui nous entourent. Cela se traduit par l’emploi de matériaux naturels ou d’objets récupérés; par des collaborations avec des artisans passionnés et par une attention particulière portée à l’histoire du bâtiment et au mode de vie de leurs habitants. Mon aide peut prendre plusieurs formes selon les besoins : simple conseil ou visite inspirante, création d’un projet d’aménagement global ou recherche de meubles chinés ; j’adore sortir des sentiers battus et explorer de nouvelles façons de faire ensemble.


Par ailleurs, j’organise à la maison un atelier par mois pour initier de petits groupes à la fabrication de peintures murales naturelles. J’offre l’espace, le temps et les outils pour se réapproprier des recettes saines et durables et les reproduire ensuite chez soi. C’est un super moyen de propager le changement !


Atelier fabrication de peintures naturelles murales et pour bois

Quels sont tes projets futurs ?


J’ai pour projet d’écrire un livre sur mon expérience en Inde. J’aimerais transmettre ce que j’ ai appris sur la vie en communauté dans la nature. A l’image de mes carnets de voyage, mais dans une esthétique beaucoup plus épurée, il rassemblera textes, photos et dessins.


J’envisage d’augmenter la cadence des ateliers car la demande ne fait que grandir. Pour cela, suis occupée à rénover et aménager les derniers espaces bruts de la maison pour accueillir encore plus confortablement les groupes et les clients. Dès la rentrée 2020, je compte aussi prendre le temps de suivre des formations plus ciblées vers l'artisanat. Je projette aussi plusieurs collaborations pour 2021 avec des créateurs qui partagent les mêmes valeurs que celles de mon entreprise.


Application de peinture maison à base d’argile liégeoise, de lait et de chaux

Quelle est la personne qui t'inspire ?


C’est impossible d’en choisir une ! Je suis inspirée par une foule de personnes. Mais je remarque que ce sont en grande partie des femmes, qui donnent de l’énergie pour construire un nouveau monde avec passion et patience, sans jamais revendiquer une démarche « écolo » pour autant.


Elles m’aident à garder le cap quand je nage dans les doutes. Je crois qu’elles ont toutes en commun le fait de propager l’amour et la joie autour d’elles et je pense que c’est essentiel aujourd’hui. Je pense qu’il est temps de prendre soin de nous, des choses, des lieux et des autres vivants


Ambiance du soir à la maison que j’affectionne particulièrement - lampe de chevet de mon père, murs peints à l’argile, coffre en bois réalisé par mon compagnon avec les planches d’un ancien meuble


Quel est ton rêve pour dans 10 ans ?


Rêvons ! En juin 2030, à 34 ans (wah !), je suis retournée une fois en Inde pour vivre quelques mois avec la famille qui m'a accueillie en 2019. Habiter au naturel est devenue mon activité principale depuis 5 ans, et avec Julien nous avons déménagé dans une plus petite maison, mais avec de grands espaces annexes communs. Nous l’avons rénovée lors de nombreux chantiers participatifs qui auront permis à des dizaines de personnes de s’initier à la rénovation écologique. La maison présente toute une palette de solutions inspirantes en situation réelle. On peut même y acheter certains objets de créateurs que j’affectionne.Dans les espaces partagés, je pratique toujours mon activité d’architecte d’intérieur, accompagnée d’une associée depuis quelques années. Nous recevons fréquemment des groupes dans le cadre d’ateliers et de formations autour de l’éco-rénovation. Je consacre par ailleurs une partie de mon temps à un travail purement artistique. Le terrain accueille un habitat léger, et un petit gîte en pierre et en bois héberge les visiteurs de passage. Nous échangeons beaucoup avec nos voisins. Et j’accompagne justement certains d’entre eux sur la voie de l’habitat au naturel…

Ton dicton préféré


Parce que je suis convaincue que le meilleur moteur du changement, c’est nous-même, je répète souvent « sois le changement que tu veux voir dans le monde » (Gandhi).


Retrouvez l'univers naturel de Pauline sur :

Instagram https://www.instagram.com/habiter_au_naturel

Facebook https://www.facebook.com/Habiteraunaturel


Pauline propose également des ateliers pour créer des peintures naturelles et écologiques pour les murs et le bois. Des ateliers sont prévus cet été ! Dates et infos : https://www.facebook.com/pg/Habiteraunaturel/events/?ref=page_internal


Si, comme Pauline et moi, vous êtes adepte du DIY, je vous invite à l'article l'article suivant : Pourquoi et comment fabriquer sa lessive pour laver le lin (ou autre textile) ?

Bonus : téléchargez mon guide déco gratuit reprenant 5 idées pour donner du cachet à votre chambre.



0 vue

+ 32 485 074 902

©2020 par Lina Luxe par Véronique Vermeeren